Plus de ressources
Impression 3D Composite Markforged Eiger

Optimisez vos impressions en temps réel grâce à l'inspection laser.

Écrit par Matthieu le 14 août 2018
Matthieu

Matthieu est expert impression 3D chez Neofab et également rédacteur d'articles techniques pour notre blog où il livre les conseils et guides pour appréhender les technologies d'impression 3D.

Dans un monde parfait, les impressions 3D ont un taux de réussite de 100%, il n'y a aucune différence entre la pièce désignée et celle obtenue lors de l'impression. Les pièces imprimées correspondent parfaitement les unes avec les autres et l'assemblage est extrêmement simple.

Malheureusement ce n'est pas aussi simple, lors de l'impression il faut prendre en compte le principe de tolérance. Ce principe définit à quel point une pièce peut être modifiée lors de l'impression comparé à la phase de design tout en ayant un résultat utilisable.

Cela demande au designer de s'adapter et de prendre en compte cette tolérance lors du design de la pièce. Que la pièce soit fabriquée par l'usinage traditionnel ou grâce à l'impression 3D, le problème est le même : la conformité de la pièce est mesurable qu'une fois finie.

Pour répondre à ce problème, Markforged a développé l'inspection laser en temps réel.

 

Qu'est ce que l'inspection laser ?

Cette technologie permet de savoir immédiatement si l'impression respecte les tolérances de la pièce. Pour cela, un laser vient inspecter l'impression en temps réel et vous permet de vérifier les mesures de votre pièce.

Lors de l'impression, cela permet de gagner du temps et d'économiser sur les coûts d'impression (pouvoir annuler l'impression si les tolérances ne sont pas respectées). Cela vous permet également de rectifier le tir rapidement et ajuster le design de la pièce sur le logiciel de CAO.

 

Webinaire Impression 3D Composite

 

Comment paramétrer l'inspection laser ?

 

La Mark X7 est la première imprimante 3D à intégrer cette technologie d'inspection en temps réel. Voici les étapes à suivre :

  1. Lors du paramétrage de l'impression, il est possible de définir les couches à scanner. Le scanner va s'adapter aux tailles des pièces et sa résolution. Il est possible d'avoir une résolution de 1 micron sur l'axe Z et de 25 à 50 microns sur l'axe XY.
  2. Après que la pièce soit scannée, le résultat est disponible directement sous Eiger (le logiciel développé par Markforged pour gérer les impressions).
  3. Vous pouvez alors vérifier les dimensions grâce aux outils mis en place par Eiger comme l'outil circulaire. Grâce à cette fonctionnalité, il est possible de vérifier si une pièce respecte les tolérances ou non.
  4. Si les mesures ne vous conviennent pas, vous pouvez annuler l'impression à tout moment. Pas besoin d'attendre la fin de l'impression.

 

laser markforged

Voici un exemple de ce que donne l'inspection laser sur Eiger.

 

Vers une automatisation de l'impression 3D

Avec cette fonctionnalité, Markforged fait passer un message fort, celui de vouloir automatiser le plus possible les procédés de fabrication additive industriels. L'inspection laser n'est d'ailleurs que la première étape de cette volonté d'automatisation, les ingénieurs Markforged travaillent déjà sur de nouvelles fonctionnalités.

Et comme nous l'avons vu dans cet article sur les avantages d'avoir un logiciel d'impression dans le cloud, de nouvelles fonctionnalités peuvent être implémentées à tout moment.

Avec ce genre de volonté, on peut imaginer les fabricants d'imprimantes 3D industrielles développer des Slicer incorporant de l'intelligence artificielle permettant de pré-paramétrer vos impressions en fonction de la géométrie de vos pièces.

 

 

Découvrez nos autres articles populaires sur les imprimantes composites :

 

Découvrez également notre page spécialement consacrée aux imprimantes 3D composites

 

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter