Plus de ressources
Impression 3D Haute Temperature

Pourquoi les entreprises du domaine aérospatial investissent dans l'impression du PEEK

Écrit par Matthieu le 4 septembre 2018
Matthieu

Matthieu est expert impression 3D chez Neofab et également rédacteur d'articles techniques pour notre blog où il livre les conseils et guides pour appréhender les technologies d'impression 3D.

Le PEEK présente de très forts avantages dans le domaine aérospatial. Nous allons voir dans cet article pourquoi l'impression 3D du PEEK représente un enjeu de taille pour les entreprises du secteur.

 

Le PEEK remplace l'aluminium et les autres métaux

Le PEEK et ses variantes (PEKK et ULTEM® principalement) sont en train de remplacer l'aluminium et d'autres métaux pour de nombreuses pièces aéronautiques.

Les raisons de ce changement sont simples, le PEEK détient des propriétés très recherchées par le domaine aérospatial. Un domaine complexe soumettant les pièces à de très fortes contraintes.

 

impression 3D PEEK domaine aérospatial

 

Les avantages des pièces en PEEK pour le domaine aérospatial

 

Si vous connaissez le PEEK, vous savez qu'il détient des caractéristiques de résistances mécaniques uniques dans le domaine de l'impression 3D.

Nous avons d'ailleurs écrit un article sur ce sujet : Les 8 propriétés clés du PEEK.

Certaines de ses résistances lui donne beaucoup de valeur dans l'industrie aérospatiale.

 

Résistance à des températures élevées

Les pièces critiques du moteur sont soumises à de très fortes températures, c'est une des fortes valeurs ajoutées du PEEK dans ce domaine d'application, le polymère excelle face aux températures élevées.

Le thermoplastique résiste également au principe de tribologie, c'est à dire les réactions engendrées par les contacts de matériaux secs et lubrifiés entre eux.

 

Roboze One+400 Xtreme

 

Résistance à l'érosion par la pluie

Comme nous l'avons déjà évoqué, l'aérospatial est un domaine complexe soumettant ses composants à de fortes contraintes. La pluie fait partie de ces contraintes, la pluie répétée sur les parties externes de l'appareil les endommage. Le PEEK offre quand à lui une excellente résistance à l'érosion provenant de la pluie.

 

Faible indice FST (Fire Smoke and Toxicity)

Passons aux composants internes, le PEEK se démarque grâce à son faible indice FST (Fire Smoke and Toxicity). Cela veut dire que les pièces en PEEK réagissent bien face aux flammes en émettant très peu de fumée et de gaz toxique.

Grâce à sa propriété autoextinguible, le PEEK a la classification UL 94 V-0 (il s'éteint de lui même dès lors qu'on le retire des flammes), les risques d'incendie sont donc limités.

 

Des pièces isolantes

Le matériau semi-cristallin qu'est le PEEK, est utile dans l'isolation et la protection des fils électriques ainsi que les filaments de fibres optiques utilisés par le système de navigation des avions et des fusées.

 

Un rapport poids/résistance extrêmement intéressant

Le dernier atout du PEEK pour l'aérospatial est sa résistance à l'impact et aux chocs tout en ayant un poids très raisonnable. Les pièces imprimées en PEEK sont légères, l'industrie aérospatial recherche sans cesse à diminuer le poids de ses engins pour des raisons évidentes d'économie de carburant.

 

De grands noms de l'aérospatial ont déjà investi dans l'impression 3D du PEEK

 

L'impression du PEEK est déjà un enjeu majeur pour les entreprises visant de nouveaux objectifs dans le domaine aérospatial.

L'utilisation d'imprimantes 3D comme la Roboze One+400 Xtreme dans ce domaine ultra-compétitif est évidemment soumis à des clauses de confidentialité. Nous ne sommes donc pas prêt de voir des cas d'application pour le secteur aérospatial.

 Bannière guide impression du PEEK

 

 

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter