×

Assistance et service technique

Notre service technique est disponible pour vous accompagner dans le choix de la solution industrielle de fabrication additive adaptée à votre secteur d'activité et à vos besoins.

Vous pouvez contacter notre service technique en vous rendant sur la page Contact.

Recontrons-nous

Afin de parler de votre projet plus en détails, nous pouvons convenir d'un rendez-vous dans notre Showroom.

Du lundi au vendredi, de 10h à 17h30 (sur rendez-vous).

Imprimantes 3D industrielles  |  Contactez nous : (+33) 09 80 80 11 49

Articles populaires

 

Dans cet article, nous allons voir comment la société Haddington Dynamics a amélioré la qualité de son bras robotique grâce à la technologie d'impression composite développée par Markforged

 

Le projet lancé en 2015 a vu la société Haddington Dynamics développer un bras robotique nommé "Dexter". Ce bras, en open source, est capable de ramasser, placer et attraper des objets. Dans un futur proche, il sera également capable de se "démultiplier" en lançant lui même des impressions d'autres bras "Dexter". 

Le projet plein de potentiel a connu un engouement fort, en témoigne l'intérêt de Toshiba et de la NASA pour ce projet.

 

Webinaire Impression 3D Composite 

Des apprentissages sur la méthode de fabrication

 

StudioNoBGAu début, le bras a été fabriqué en utilisant du bois lamellé-collé, du papier et de la découpe laser pour créer le bras. Déçue des résultats, l'équipe s'est ensuite tournée vers l'impression 3D.

Ils ont commencé par imprimer le bras avec du PLA pour des raisons de budget. Malheureusement pour cette application, le PLA n'était pas assez résistant et nécessitait d'être renforcé. Le coût supplémentaire et le post-traitement rendait l'opération non rentable.

L'entreprise a ensuite recherché une solution d'impression 3D industrielle, sur les conseils d'une de leur cliente.

Kent Gilson, créateur du bras robotique, raconte : "La NASA est venue construire un Dexter avec nous, ils nous ont conseillé d'investir dans une imprimante Markforged"

En suivant ces conseils, l'entreprise a investi dans l'impression composite avec Markforged. "Trois semaines après l'acquisition de nos Mark Two et Onyx Pro, nous avions complètement revu le design du robot en incluant le renfort en fibre de carbone, cela nous a permis de réduire la taille des pièces tout en gagnant en résistance".

Le résultat est assez net, les imprimantes Markforged ont réduit le nombre de pièces à imprimer pour le robot, passant de 800 à seulement 70 pièces nécessaires.

 

Mark Two blog 

En utilisant le PLA, les coûts de fabrication étaient élevés à cause de l'assemblage des pièces qui prenait environ une semaine. Depuis que le bras est imprimé avec les imprimantes Markforged, il faut désormais une seule journée pour assembler les pièces du robot. Cette rapidité de fabrication a fait chuter les coûts liés au projet.

L'entreprise fabrique maintenant une dizaine de robot par mois grâce à l'impression 3D, le CEO de Haddington Dynamics considère ses imprimantes Markforged comme entièrement rentabilisées. Pour lui "cette méthode de fabrication change entièrement le modèle de fabrication et son retour sur investissement".

 

Vers une personnalisation poussée du robot

En plus de réaliser des économies, l'impression 3D permet également une personnalisation sur-mesure du design du robot pour optimiser son utilisation.

C'est le cas pour les doigts du robot, les ingénieurs de Haddington Dynamics sont capables de scanner les pièces que le robot devra saisir afin d'imprimer des formes de doigts en concordance. Il est alors possible d'échanger les différents doigts du robot afin d'optimiser sa fluidité et sa rapidité d’exécution.

 

impression 3D bras robot

La précision des pièces Markforged est le plus gros avantage aux yeux de Haddington. L'entreprise avait besoin d'imprimer une pièce de 3 mm, la Mark Two l'a imprimé avec une précision de 2,99 mm. Le créateur du robot déclare être "surpris par la précision de l'imprimante".

La fiabilité et qualité d'impression de la Mark Two permet d'expédier directement les robots à la sortie d'impression.

Le robot est presque entièrement fabriqué grâce à l'impression 3D développée par Markforged. Le prochain objectif pour Haddington est de "former" leur robot à l'utilisation de la Mark Two. Les bras robotisés seraient alors capable de s'auto produire en utilisant l'impression 3D.

Pour le moment, Dexter est capable de mettre l'impression en pause et d'intégrer l'électronique nécessaire au fonctionnement du bras. Cet objectif qui peut paraître fou ne semble donc pas irréalisable.

  

Design guide composite-1

 

 

Tags: Impression 3D industrielle, Impression 3D Composite, Eiger, Markforged

Matthieu

Matthieu

Matthieu est expert impression 3D chez Neofab et également rédacteur d'articles techniques pour notre blog ou il livre les conseils et guides pour appréhender les technologies d'impression 3D.

Articles liés

Commentaires

Articles populaires

Cas ClientImpression 3D Composite par Dixon Valve

Voir le cas client